Un masque chirurgical est-il aussi efficace qu’un masque antipollution ?

À force de me balader un peu partout dans Paris avec mon masque, je me suis rendu compte que les gens ne savent pas vraiment faire la différence entre un masque chirurgical et un masque antipollution. Est-ce vraiment deux produits diamétralement opposés ou alors c’est moi qui chipote sur le terme exact ? Découvrez qu’elle est la différence entre ces deux types de masques dans cet article.

C’est quoi un masque chirurgical (ou masque médical) ?

Nous avons tous en tête l’image de Georges Clooney qui arbore son masque chirurgical avec une prestance presque déconcertante. Ces masques sont souvent utilisés dans les hôpitaux, dans les cabinets médicaux et autres lieux où les agents pathogènes (bactéries et virus) pullulent. Les masques chirurgicaux sont conçus pour empêcher (ou du moins ralentir) la propagation de maladies entre les organismes notamment en protégeant directement votre bouche et votre nez. En portant un masque médical vous empêchez les gouttelettes d’eau en suspension dans les airs contenant un agent pathogène de venir vous contaminer de manière directe. Ce genre de masque vous protège également en vous empêchant de toucher votre bouche ou votre nez avec vos mains qui pourraient être potentiellement infectées. Ce dernier point est encore plus vrai sur les enfants qui ont souvent tendance à mettre leurs doigts dans leur bouche.

Un masque chirurgical est-il vraiment efficace ?

Les masque médicaux sont donc principalement conçus pour empêcher les gouttelettes d’eau et non pas les particules les plus fines trouvables dans l’air. C’est pour cette raison que les masques chirurgicaux sont très accessibles et facile à mettre en place. C’est également pour cette raison qu’on ne demande pas à un masque médical d’être à 100% étanche car les gouttelettes d’eau vont rarement venir contourner les bords de votre masque. Ces masques font donc plutôt office de barrière directe, vous protégeant des émissions comme un éternuement par exemple. Enfin ces masques servent autant à vous protéger qu’à protéger votre environnement. Si vous êtes malades, vos propres émissions seront retenues dans votre masque vous évitant ainsi de répandre un potentiel virus ou une bactérie à votre entourage.

Quelle différence avec un masque antipollution ?

masque-chirurgical-difference-masque-antipollution (5)

On demande à un masque médical de protéger des goutelles d’eau en suspension dans les airs alors qu’un masque antipollution doit être également capable de filtrer les particules les plus fines trouvable dans notre environnement. Même si la forme de ces deux masques peut paraître similaire, il n’en est rien en pratique. Un masque antipollution se doit d’être à 100% étanche pour pouvoir être efficace. Les particules les plus fines présentes dans l’air se rependent plus facilement que des gouttelettes d’eau. Un masque antipollution qui ne serait pas à pleinement étanche et dont l’arrivée d’air ne se ferait pas uniquement par le filtre serait inutile. De plus de nombreuses normes régissent l’ensemble des masques antipollution, normes qui ne sont malheureusement pas présentent sur les masques médicaux. Ces normes sont les raisons pour lesquelles les masques filtrant et les masques antipollution présentent une technologie et une structure bien plus avancée que les masques chirurgicaux. Dans cette vidéo vous pouvez retrouver les différences entre ces deux types de masques.

Conclusion

Un masque médical est destiné pour une utilisation à court terme dans des endroits favorables à la propagation de germes via le biais de gouttelettes d’eau en suspension dans les airs. Ils permettent de vous protéger ainsi que vos proches aux émissions que pourrait dégager un potentiel malade. Un masque antipollution, à l’inverse, est plutôt pensé pour le long terme. Ces performances sont bien plus élevées et ce genre de masque permet de bloquer parfois près de 99,99% des particules présentes dans l’air. Ce ne sont pas seulement les gouttelettes d’eau qui sont bloquées, mais bien un grande majorité des particules en suspension. N’hésitez pas à retrouver notre guide complet pour savoir comment choisir correctement son masque antipollution.

Voir aussi :