Test du masque anti pollution Respro Sportsta : notre avis

Les britanniques de Respro se sont lancés dans le masque anti pollution dès les années 90, à une époque où personne ne pensait à se protéger contre les micros particules en allant au travail en ville.

L’avance qu’ils ont sur leurs concurrents n’est peut-être plus aussi impressionnante qu’il y a une dizaine d’années, mais ils continuent à offrir des produits technologiquement plus aboutis que les autres, et le Respro Sportsta le démontre encore une fois.

Nous vous expliquons pourquoi dans ce test.

Technologie
4.5/5
Ergonomie / Confort
4.8/5
Design
4/5
Prix
3.4/5

Avis Global :

Le masque Respro Sportsta est à l’heure actuelle le meilleur masque anti-pollution pour les sportifs grâce à l’excellente respirabilité et la qualité de protection contre les particules polluantes qu’il procure à celui qui le porte. Idéal pour ceux qui doivent effectuer un effort continu, il est idéal pour les cyclistes et les runners !

4.6
4.6/5

Est-ce que le masque Respro Sportsta filtre vraiment bien ?

Oui, aucun doute là-dessus.

Le masque anti pollution Sportsta de chez Respro utilise un filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air) de qualité irréprochable, capable de filtrer 99,95 % des particules de diamètre 0.3microns. Ses performances permettent d’éliminer toutes les poussières, pollens et micro particules qui peuvent irriter la gorge ou créer des problèmes de santé.

Il existe en différentes tailles et se fixe à l’aide d’une bande Velcro, ce qui permet d’obtenir une bonne étanchéité, nécessaire pour ne pas respirer d’air non filtré. Le clip au niveau du nez (en aluminium, pas en plastique) aide à bien positionner le masque.

Évidemment, la qualité de filtration diminue à mesure que le masque s’encrasse, et il est nécessaire de changer régulièrement le filtre HEPA pour continuer à profiter au maximum des qualités de ce masque. Il n’existe pas vraiment de règles disant quand changer : cela dépend du niveau de pollution de l’air ambiant, mais aussi de l’utilisation que vous en faites.

Il est bon de rappeler qu’il ne s’agit toutefois pas d’un masque industriel, et il n’est pas qualifié pour travailler dans des environnements toxiques.

Est-ce que ce masque est confortable ? 

Globalement, ce masque est très facile à porter, si l’on prend la bonne taille. Il s’ajuste bien sûr la majorité des morphologies de visage, et la bande d’attache de type Velcro permet de le régler comme on le souhaite. Le clip nasal permet de bien placer le masque sur le nez ajustable, mais peut laisser des marques si vous le serrez trop, voire être douloureux à la longue, chez les personnes ayant un appendice plus massif que la moyenne.

L’énorme avantage du masque anti pollution Respro Sportsta est sa respirabilité. Il est fait d’un néoprène léger et intègre deux valves RAVS (pour Rapid Airflow Valve System) qui assurent une entrée d’air pratiquement sans perturbation. 

L’accumulation de vapeur, d’humidité et de chaleur à l’intérieur du masque est minimale, et au final ce produit est parfaitement adapté aux sportifs, pour lesquels il a d’ailleurs été conçu.

Et qu'en est-il du prix ?

Le Respro Sportsta est dans la moyenne haute des masques anti-pollution en terme de prix, et il s’agit d’un investissement certain, surtout qu’il ne faudra pas oublier de remplacer les filtres de temps à autres. Mais la qualité est bien au rendez-vous, la filtration et la respirabilité sont excellentes, et au final ceux qui peuvent se le permettre ne regrettent pas leur choix. 

C’est donc un masque anti pollution qui offre un rapport qualité-prix tout à fait acceptable, mais qui se situe dans une tranche plutôt haut de la gamme. Et puis, n’oublions pas qu’il est fabriqué en Europe, pas en Chine, et que cela se ressent forcément sur le prix final.

Je ressemble à quoi avec ce masque anti-pollution ?

C’est sûr qu’un masque anti pollution n’est pas fait pour que l’on se sente classe et à la mode, mais à la rédaction nous pensons que Respro aurait pu faire un effort supplémentaire au niveau du choix des couleurs, qui n’est pas vraiment à notre goût.

Celles et ceux qui aiment se faire remarquer apprécieront certainement le modèle de couleur rose très flashy, et les fans de paintball ou de films de guerre adoreront le masque à motif camouflage. De notre côté, nous préférons la discrétion du noir, qui permet de le porter bien plus facilement en toutes circonstances.

Est-ce qu’il y a d’autres avantages ou inconvénients ?

Ce masque est pensé pour les sportifs, qui ont tendance à transpirer (comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, on peut partir courrir sans problème avec ce maque). La bonne nouvelle est que le Respro Sportsta peut sans problème se laver en machine, ce qui évite qu’il sente mauvais et devienne un nid à bactéries plus nocives pour la santé que les particules de pollution.

Les filtres HEPA se trouvent très facilement, et leur prix est acceptable. Toutefois, il semblerait que la grande respirabilité de ce masque fasse qu’ils s’encrassent plus rapidement que sur d’autres modèles, et il est donc nécessaire de les changer plus régulièrement.

Conclusion de notre test du Respro Sportsta

C’est simple, les sportifs souhaitant s’entraîner sans respirer de l’air pollué vont adorer ce masque. Il est efficace, et offre une respirabilité incroyable, tout en éliminant humidité et chaleur. Il a été pensé pour les joggeurs, cyclistes, grimpeurs… et tous les autres sportifs urbains. En ce sens, c’est une réussite.

Mais il a les défauts de ses qualités, et sa grande respirabilité fait que le filtre s’encrasse plus vite et qu’il faudra donc changer les filtres plusrégulièrement. Au final, si vous n’êtes pas sportif et que la respirabilité n’est pas un point capital pour vous, un autre modèle comme le Respro Techno peut être mieux adapté.

Points forts

✔️ La filtration HEPA
✔️ La respirabilité ultra confortable
✔️ L’ajustement facile et efficace
✔️ La possibilité de le laver en machine
✔️ La produciton en Europe

Points faibles

❌ Le prix qui ne convidendra pas aux personnes avec un faible budget. On peut espérer qu'avec le temps ce masque devienne un peu plus abordable.

Voir aussi :